Pourquoi certaines personnes contrôlent-elles si bien leurs émotions?

Je pense qu’ils doivent avoir suffisamment d’expérience pour apprendre à contrôler leurs émotions. La vie t’apprend beaucoup. Plus vous vivez, plus vous apprenez.

Vous faites face à différentes situations à différentes étapes de la vie. Vous devez agir en conséquence. Alors, peu à peu, vous apprendrez à réagir, c’est-à-dire que devrais-je dire ou que ne devrais-je pas? Suis-je en train d’être incité? Est-ce que je réagis de manière excessive? Suis-je trop fort ou trop terne? De telles questions occupent l’esprit et vous aident à vous auto-analyser. Par conséquent, vous apprendrez à traiter avec les gens avec tact et tact, ce que l’on appelle la diplomatie. La diplomatie et le contrôle des émotions sont interdépendants.

Il existe des moyens de contrôler les émotions: –

  1. Ne sois pas impulsif. Ne réagis pas tout de suite. Continuez à respirer profondément pendant cinq minutes, en sentant vos muscles se contracter et votre fréquence cardiaque revenir à la normale. Lorsque vous devenez plus calme, affirmez-vous que cela n’est que temporaire.
  2. Lorsque vous êtes submergé par les émotions, fermez les yeux, imaginez une solution positive à votre problème et demandez à l’univers d’indiquer le meilleur chemin à suivre.
  3. Appelez ou allez voir une personne en qui vous avez confiance et racontez-lui ce qui s’est passé. Entendre une opinion autre que la vôtre élargit votre conscience. Tenez un journal et transférez vos émotions de votre moi intérieur sur le papier. De nombreuses personnes trouvent qu’il est utile de se livrer à des exercices agressifs, tels que le kickboxing ou les arts martiaux, pour décharger leurs sentiments. D’autres méditent et chantent pour revenir à un état d’être tranquille. Effectuez l’activité qui vous convient le mieux afin de libérer votre être des sentiments refoulés.
  4. Imaginez la solution idéale à votre problème, pensez à quelqu’un qui vous rend heureux ou souvenez-vous d’un événement qui vous fait sourire.
  5. Pardonnez vos déclencheurs émotionnels. Essayez d’être détaché. Il y a des moments où vous ressentez une colère soudaine lorsque vos amis font quelque chose qui vous fait mal. Essayez de pardonner. Lorsque vous pardonnez, vous vous détachez. Vous permettez aux gens d’être ce qu’ils sont sans avoir besoin d’émotions croissantes. En pardonnant, vous vous retrouverez dissocié des sentiments durs attachés à votre être.

Pour éviter la brûlure de passer à l’acte lors d’une poussée émotionnelle, prenez quelques mesures simples pour calmer votre moral et calmer votre esprit inquiet. Une fois le moment passé (avec le recul), vous serez reconnaissant d’avoir pu maîtriser vos émotions.

À mon avis, tout commence avec la parentalité. Vous ne savez pas automatiquement comment gérer les choses ou comment faire face, c’est là que la parentalité entre en jeu. Lorsque les bébés naissent, ils ne viennent pas avec un manuel ou un guide pratique. Bien qu’il n’y ait pas une seule bonne manière d’élever des enfants, il existe certainement une myriade de mauvaises manières, et cela est évident avec toutes ces millénaires qui parlent de ces espaces sécurisés et privilèges.

Tout ce que j’ai vu ces jours-ci, ce sont des jeunes adultes qui ne peuvent pas vraiment discuter ou débattre de quoi que ce soit si vous n’êtes pas d’accord avec eux et si vous ne les partagez pas, vous êtes stupide, vous êtes un idiot, un bigot. , raciste, sexiste, etc. Pour moi, cela est dû au fait que les parents ne les ont pas élevés pour faire face aux dures réalités de la vie. La vie n’est pas toujours juste, surmonte-la. Les gens ne vont pas toujours être d’accord avec vous. Si vous élevez vos enfants de manière à ce qu’ils puissent apprendre à bien évaluer et à gérer leurs émotions, ils peuvent réussir dans la vie. Vous ne pouvez pas trouver un emploi si vous ne pouvez pas supporter de vous faire dire non.

Parce qu’ils doivent. Certaines personnes connaissent la valeur de leurs émotions devant les gens. Ils ont la bonté de se rendre compte que les gens souffrent de leurs propres problèmes et chacun d’entre eux a du mal à trouver des solutions. C’est la maturité lorsque vous réalisez que garder les choses pour soi vous aiderait à vous en sortir, bien mieux que de parler à quelqu’un. Ils sont devenus si forts en se gardant d’eux-mêmes qu’ils trouvent inutile de pleurer et de faire une teinte et de pleurer dessus. C’est à maturité qu’ils ont compris que le seul moyen de devenir plus audacieux et plus fort consiste à contrôler leurs émotions devant les gens. Il n’y a personne qui ne doit pas avoir pleuré même une fois pour une raison quelconque abandonnée dans ce cas. Mais ceux qui se débrouillent seuls sont les meilleurs. Ils savent et peuvent ressentir ce que les autres pourraient probablement traverser et choisissent de se défendre eux-mêmes. Une fois que vous prenez cette décision, vous gagnez la moitié de vos démons.
Ils le contrôlent parce qu’ils sont plus forts que les autres, parce qu’ils savent se défendre. Leurs propres jeux, leurs propres manières.
-UNE